Sarkozy s’ennuie

Le mardi 5 février, Alstom présentait à la presse son nouveau train à grande vitesse, l’AGV (Automotrice à Grande Vitesse), qui roulera jusqu’à 360 km/h, contre 320 km/h pour le TGV.
En 2004, Mr Sarkozy qui était alors ministre des finances, avait sauvé Alstom, et c’est donc tout naturellement qu’il s’est offert une petite visite guidée du prototype.
Observez-bien dans cette vidéo combien notre cher président est attentif.

Ah ! Sarkozy ! Chaque évènement est prétexte à une intervention publique, et chacune de ces interventions est sujette à une polémique. Ici, pas de vernis, pas de faux-semblants, notre président en n’a strictement rien à battre du train ; de toute évidence, il n’écoute absolument pas, et c’est dans une posture d’homme d’affaires pressé qu’il lit -ou rédige- un SMS devant ses « interlocuteurs ». Oui, c’est fatigant d’être partout à la fois.

Sarkozy est bien l’élève de Blair et adopte la même stratégie politique, à savoir celle qui consiste à saturer les médias ; il faut qu’il fasse parler de lui, en bien ou en mal, peu importe. Ainsi Sarkozy fait parler de lui en permanence, et dans tous les domaines :
international / france / justice / économie / science-technologie (cf. la vidéo ci-dessus) / sports / culture / santé / people
A partir du moment où il passe au journal de 20H00, peu importe la raison, le contrat est gagné.

Car Mr Sarkozy est omniscient, monsieur a un avis sur tout, et surtout une réponse à tout…